10e édition | 16 et 17 novembre 2022 | Palais des congrès de Montréal

Cesser de sous-utiliser votre CRM : quelles sont les erreurs fréquentes?

Un texte de Sébastien Forget, Président et Fondateur de Solutions Métrix

Nous faisons tous des erreurs, mais lorsqu’il s’agit de votre entreprise, les erreurs peuvent coûter du temps, de l’argent et vos clients. Dans cet article, nous allons aborder les erreurs les plus fréquemment commises par les propriétaires d’entreprise en matière de CRM et comment les éviter.

  1. Des données incomplètes

Les données incomplètes sont parmi les erreurs les plus répandues constatées chez les utilisateurs de systèmes de CRM. Lorsque vous gérez vos relations avec vos clients, il est essentiel de disposer de données complètes et précises. Deux façons dont des données incomplètes peuvent se glisser dans votre CRM : 

  • Saisie manuelle : La saisie manuelle des données dans le système augmente le risque d’erreurs et d’omissions.
  • Autres sources : L’importation de données à partir d’une ancienne base de données ou d’un tableur peut entraîner des inexactitudes ou des champs vides. 

Pour éviter ces problèmes, il est important de nettoyer et de dédupliquer vos données avant de les importer dans votre système de CRM. Vous serez ainsi assuré de disposer d’informations complètes et précises. Il est essentiel d’obtenir les bonnes informations dès le départ et de s’assurer qu’elles correspondent à ce dont vous avez besoin pour que votre système de CRM fonctionne correctement et offrir une excellente expérience client.  

  1. Ne pas exploiter vos données

Les avantages de posséder des données complètes ne signifient rien si vous ne les utilisez pas. Le dilemme et l’erreur commune que les gens commettent lors de l’achat d’un logiciel de CRM résident dans le fait qu’un grand nombre d’entreprises utilisent leur système de CRM uniquement pour stocker des informations sur les clients et suivre les transactions, au lieu de faire bon usage de tous les autres outils qu’un CRM peut fournir.

La plupart des systèmes de CRM offrent des outils de production de rapports avancés qui vous permettent d’automatiser l’analyse des données et d’obtenir des informations approfondies sur l’efficacité de chaque aspect de votre activité.

Cela vous permet de mieux comprendre les besoins des clients, d’évaluer l’efficacité de vos différentes stratégies de vente et initiatives marketing, d’évaluer les performances de chaque équipe ou employé, et bien plus encore. 

  1. La création d’un trop grand nombre d’entités, de relations et de champs inutiles et inutilisés

Les entités, les relations et les champs sont des termes utilisés dans les applications de bases de données relationnelles pour décrire les principaux éléments constitutifs des données. Ils sont à la base de la conception de la base de données et il est essentiel, lors de la conception d’une base de données relationnelle, de définir les entités et les relations nécessaires et d’éliminer celles qui ne le sont pas. 

En rassemblant autant d’informations que possible sur leurs clients actuels et potentiels, les entreprises conduisent souvent leurs plateformes à une surcharge d’informations. Comme le fait d’avoir trop peu de données, regorger de données inutiles conduit à de mauvaises décisions. 

La meilleure façon d’éviter ces problèmes est de passer en revue les informations qui comptent le plus pour votre entreprise de manière réfléchie et attentive. 

  1. Ne pas tenir compte des outils d’automatisation 

Les outils d’automatisation d’un système de CRM peuvent vous aider à suivre les interactions avec vos clients et vos campagnes de vente et de marketing. 

  1. L’automatisation permet de gagner du temps et de l’argent
  2. L’automatisation améliore le service à la clientèle
  3. L’automatisation augmente les ventes

L’utilisation intelligente des outils d’automatisation permet de mettre en pilote automatique un grand nombre de tâches de routine et de séquences opérationnelles. 

  1. Le manque d’intégrations tierces

Sans la synergie entre une instance CRM et d’autres applications, il est presque impossible d’obtenir une vision claire de vos clients, de vos processus et, plus généralement, de la manière dont les performances de votre entreprise influent sur l’expérience de vos clients.

La meilleure façon d’éviter de transformer votre CRM en un îlot de données isolé est de mettre en place des intégrations fluides avec vos comptes de messagerie professionnelle, vos fournisseurs de téléphonie, vos calendriers, vos outils de marketing et de support client, etc. Les intégrations tierces vous permettent d’utiliser l’intégralité de votre CRM, maximisant ainsi ses avantages et le retour sur investissement. 

  1. Le manque de formation adéquate

Certaines entreprises ne tiennent pas compte de la nécessité de former leurs employés et partent du principe que ceux-ci sauront d’eux-mêmes utiliser correctement le système. Cela conduit à des situations où les employés commencent à se sentir dépassés par la nouveauté et la complexité d’un nouvel outil, ce qui provoque un stress supplémentaire inutile. 

Le succès de votre implémentation de CRM peut être mesuré par le niveau d’adoption et d’implication des utilisateurs finaux dans l’utilisation de la plateforme. Plus elle est intégrée à votre équipe, plus elle sera pertinente pour votre expérience client. Lorsque les employés savent comment et pourquoi ils utilisent un logiciel de CRM, ils sont plus motivés pour atteindre les objectifs de l’entreprise et adhérer à sa mise en œuvre.

Commencez à maximiser votre CRM

Un logiciel de CRM est un atout extrêmement précieux pour toute entreprise, mais il est souvent sous-utilisé. Découvrez comment Solutions Metrix peut vous permettre d’opérer votre transformation digitale No-Code grâce à l’innovation technologique et à l’adoption des utilisateurs, afin d’offrir une expérience client extraordinaire.

Approfondissez ce sujet lors de notre conférence : Cesser de sous-utiliser votre CRM : quelles sont les erreurs fréquentes? à Stratégies PME au palais des congrès de Montréal, le mercredi 16 novembre prochain à 11h45 dans la salle SmartBI. 

Média sociaux de l’expert